Projection/Screening, Bonlieu – Photo : L. Gouttenoire/CITIA

14 mar 2019

  Premiers courts métrages en compétition ! 

Une première partie de la sélection officielle est dévoilée aujourd’hui. Il s’agit des 80 courts métrages en compétition au Festival d’Annecy 2019.

Le Festival d’Annecy dévoile une première partie de la sélection officielle en compétition pour l’édition 2019. Cette année, la qualité des courts métrages reçus en fait un cru exceptionnel, mais l’allongement de la durée moyenne de ces courts a obligé à laisser de côté de nombreuses œuvres de qualité, faute d’espace disponible pour les diffuser.

Marcel Jean, délégué artistique, l’équipe Films & Programmation, Laurent Million, Yves Nougarède et Sébastien Sperer, ainsi que Peggy Zejgman-Lecarme, directrice de la Cinémathèque de Grenoble, ont retenu ainsi 80 courts. Parmi ceux-ci, 40 % ont été réalisés ou coréalisés par des femmes, seconde plus forte proportion de l’histoire du Festival ! Du côté géographique, 15 courts proviennent d’Asie, chiffre historique pour cette région.

Marcel Jean détaille la sélection des courts métrages qui concourront ainsi au Festival international du film d’animation d’Annecy 2019 :

> 40 courts métrages
"Ici se côtoient des lauréats du Cristal d’Annecy, des cinéastes primés alors qu’ils étaient étudiants, des habitués de la compétition, et d’authentiques découvertes que nous sommes impatients de vous faire connaître. Si l’état du monde est encore une fois inscrit dans la sélection, l’ensemble est moins sérieux que ce que l’on a connu ces dernières années et plusieurs films vous feront sourire."

> 8 Off-Limits
"Même constat dans la section Animation Off-Limits où se côtoient à la fois quelques grands noms du cinéma expérimental (Pierre Hébert, Thorsten Fleisch, Thomas Renoldner, Max Hattler) et où l’on est amené à découvrir la Française Raphaële Bezin et l’Allemand Felix Dierich."

> 23 Perspectives
"La sélection 2019 se caractérise par la présence de plusieurs films relatant des expériences personnelles et intimes : c’est Andrea Martignoni signant un portrait de sa mère récemment décédée ; c’est encore Jordan Wong filmant les motifs des vêtements de sa mère ; c’est aussi Benjamin Hall coréalisant un court métrage avec son fils Robin, âgé de 6 ans ; c’est enfin JoAnne Salmon, qui signe un autoportrait dynamique et touchant."

> 9 Jeune public
"Cette année, le processus de sélection nous a permis de découvrir que les cinéastes étaient largement préoccupés par la question de l’apprentissage de la peur. Nous avons ainsi élaboré le programme comme une sorte de progression, les premiers films s’adressant aux préscolaires, tandis que le dernier s’adresse plutôt aux pré-adolescents."

Découvrez l’intégralité de ces 80 courts métrages en sélection officielle !

  La sélection officielle

Félicitations à toutes les équipes des premiers courts sélectionnés !

Commentaires